Envoi 14 de Bangkok a Yangon

23/1 vendredi

Le retour en train à Bangkok se passe sans problème. Lever à 6h pour aller à la gare prendre le premier train à 7h19. Il était à l’heure, une fois n’est pas coutume…

A Bangkok, cela se corse: pour prendre le river express, il y a deux possibilités, l’embarcadère de l’ancienne gare de Bangkok Noi ou celui, voisin, du grand hôpital de Thonburi. Eh bien, les bataux n’accostent plus le quai de la gare, en plein dans les travaux de renovation, et c’est là-même que le « motobaï » (moto bike) me dépose.

Il n’y avait plus qu’à traverser cette « ville » d’hôpital pour rejoindre le quai idoine.

En plus, je monte sur le bateau des « touristes » qui ne s’arrête pas au ministère de la marine, proche de mon hôtel, mais à celui de l’hôtel Oriental. Celui-là ne coûte que légèrement plus cher la nuit (env. 1000) – encore de la marche à pied.

Par la suite, tout baigne: vol Yangon confirmé et visa Myanmar prêt. Seul problème: l’avion est à 7h ce qui me fait partir de mon hôtel à 4h15 au plus tard…

On a même pas le temps de piquer un petit roupillon en avion. On est déjà arrivé à Yangon.

Ma voisine d’avion va pratiquement au même endroit et nous avons tenu tête aux rapaces que sont les taxis: chacun s ‘en tire pour le quart du prix annoncé initialement.

Cette bonne veine ne pouvait pas durer:  le début du nouvel an chinois me bloque à Yangon. Tous les transports ont été pris d’assaut.

Il existe encore une toute petite chance d’avoir un vol pour Sittwe (2 jours de bateau ou une demi-heure de vol, au choix). Sittwe est à deux heures (de route) de Mrauk-U, l’ancienne capitale. Je croise les doigts…

Eh bien, non, pas moyen d’avoir une place d’avion vers Sittwe tout de suite.

Je profite pour me promener un peu dans la ville, changer quelques dollars en Khyats et visiter le musée des pierres précieuses.

Ce dernier est assez intéressant et montre la grande richesse du Myanmar en pierres précieuses, Jade, argent, or et de très grosses perles (de culture).

Je pense que les minerais de Tungstène, de Molybdène et de Vanadium, qui sont abondants aussi, prennent tout de suite le chemin de la Chine…

Yangon me semble un peu décrépi depuis le déplacement du «gouvernement» à un endroit proche de Pyinmana, plus au centre du pays.

Les trottoirs sont devenus des pièges pour les piétons et même les voitures en stationnement: dalles cassées, caillebotis manquants et canalisations par endroit découvertes (j’ai vu une « coccinelle » tombée dedans).

La pagode Sule, repère central de la vieille ville, est tout de même toujours aussi splendide la nuit:

paya Sule

paya Sule

Finalament, j’ai été obligé de décaler ma visite de Sittwe/Mrauk-U d’une semaine. En remplacement je vais aller à Kyaikyhio, le rocher doré, Mawlamyine et Hpa-an et ensuite rejoindre Yangon pour aller à Sittwe.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :